Spectacles 2019-2020

Cliquez sur le + pour decouvrir le spectacle

Pour les Toutes Petites Sections

Marionnettes                                                                                                                           Janvier 2020, Espace Tonkin                                                                                                    TPS, PS, MS, GS 

« Un coq rouge et un âne bleu, un violoniste et un bouquet de fleurs, une acrobate de cirque, un chat qui tire la langue, un oiseau de feu, des amoureux qui volent dans le ciel… ». C’est tout l’univers de Marc Chagall qui est dépeint de ce spectacle de marionnettes.                                                                                                                                                  Un balcon entre ciel et terre c’est un folklore imaginaire représentant un mélange entre « le bonheur d’être aimé » et le plaisir de peindre. On s’envole alors dans le ciel grâce à ce spectacle de manipulation dansée.

Sébastien Fenner : mise en scène et scénographie                                                                                                Sébastien Fenner, Anna Thibaut : création interprétation                                                                                                      Clément Cuisinet et Thomas Pénanguer : technique Vidéo                                                                                         Michel Luc Blanc : lumière                                                                                                                                            Clément Cuisinet : régisseur                                                                                                                                         Arthur Daygue : compositeur bande son

Pour les Petites Sections

 Marionnettes                                                                                                                           Janvier 2020, Espace Tonkin                                                                                                    TPS, PS, MS, GS 

« Un coq rouge et un âne bleu, un violoniste et un bouquet de fleurs, une acrobate de cirque, un chat qui tire la langue, un oiseau de feu, des amoureux qui volent dans le ciel… ». C’est tout l’univers de Marc Chagall qui est dépeint de ce spectacle de marionnettes.                                                                                                                                                  Un balcon entre ciel et terre c’est un folklore imaginaire représentant un mélange entre « le bonheur d’être aimé » et le plaisir de peindre. On s’envole alors dans le ciel grâce à ce spectacle de manipulation dansée.

Sébastien Fenner : mise en scène et scénographie                                                                                                Sébastien Fenner, Anna Thibaut : création interprétation                                                                                                      Clément Cuisinet et Thomas Pénanguer : technique Vidéo                                                                                         Michel Luc Blanc : lumière                                                                                                                                            Clément Cuisinet : régisseur                                                                                                                                         Arthur Daygue : compositeur bande son

Cirque                                                                                                                                        Décembre 2019, Espace Tonkin                                                                                          PS, MS, GS, CP, CE, CM

C’est peut-être… nous dessine un univers poétique dans lequel on pourra suivre l’histoire d’un

Personne qui n’est jamais sorti de chez elle et n’en ressent pas l’envie. Une collision entre son univers et celui d’un voyageur à la recherche de tous les sons du monde va les bousculer tous les deux. Suivra un étonnant voyage pendant lequel les deux personnages vont pouvoir se découvrir et tenter d’accorder leur univers. C’est peut-être… est un hymne à l’ouverture et à la curiosité.

Camille Vautrin  : mât chinois                                                                                                                              Dorian Vermot-Desroches : portées acrobatiques                                                                                                            Claire Liétard : mise en scène                                                                                                                                                Guillaume Dubois : composition musicale                                                                                                                              Marlène Hémont : costumes                                                                                                                                      FSMS05-Romain Giard : structure                                                                                                                                Atelier Devenir.be : eléments de décors 

Marionnettes                                                                                                                  Janvier 2020, Espace Tonkin                                                                                                    PS, MS, GS, CP, CE, CM  

Papic est un spectacle qui nous emmène dans l’intimité de Sacha et de son grand-père Papic. Les liens familiaux, l’évolution de l’enfant au sein de la famille et l’hérédité des souvenirs sont autant de questions que Gilles Aubenas, metteur en scène, met en avant. A chaque objet, trouvé par Sacha dans la barbe de son papi un souvenir ressort et est conté.

Gilles Debenat et Maud Gérard : construction et interprétation                                                                                   Cédric Radin : création lumière                                                                                                                                            Wenceslas Hervieux : musique                                                                                                                                      Gilles Debenat : mise en scène                                                                                                                                            Valérie Berthelot : regard extérieur

                                                                                                                                        

Danse                                                                                                                                    Juin 2020, Maison de la Danse                                                                                                PS, MS, GS, CP, CE, CM 

                                                                                                  [différents formats sont proposés pour s’adapter aux âges]

Avec son dernier spectacle familial, Thomas Lebrun fait valser les imaginaires et emmène petits et grands dans un voyage à travers le monde.

Dans ce monde est un spectacle à géométrie variable orchestré par un Sindbad contemporain. Pérégrination au fil de folklores, traversée de perceptions, de sensations et d’horizons, cet opus nous emmène autour du monde pour un voyage musical et dansé. Un monde où l’on parle de pays mais pas de géographie, où l’on parle de culture mais pas de clichés, où l’on danse en duo mais pas en rond ! Comme toujours chez Thomas Lebrun, la danse est ciselée et le propos profond. Il délivre une danse jubilatoire qui colore les yeux d’étincelles. La fantaisie prend le pas sur la réalité du monde. Dans cette odyssée de pays sans frontière, d’aventures de terre en mer, l’imaginaire est lâché, il navigue au gré des timbres de voix, des chapeaux coniques, et des étoffes chamarrées. Les musiques donnent à entendre les cultures, entre carioca endiablée, rengaine de la casbah, et blues africain. Dans cette version intitulée Le Tour du monde, quatre interprètes, tout de blanc vêtus, se parent d’accessoires au fil de cette danse Babel et s’emparent d’images d’Épinal pour mieux jouer des ailleurs de l’autre. Embarquez dans cette belle aventure !

 https://www.youtube.com/watch?v=RB9kR2JnzWA

 4 danseurs

 Thomas Lebrun : chorégraphie                                                                                                                                           Thomas Lebrun, Kite Vollard :costumes                                                                                                                                 Jean-Philippe Filleul : création lumière                                                                                                                                             Mélodie Souquet : création son                                                                                                                                                 Erik Satie, Lili Boniche, Boubacar Traoré : musiques                                                                                                              Chœur de Femmes de Sofia & Zdravko Mihaylov : Lev Knipper & Viktor Goussev, Ibrahim Keivo, Nusrat Fateh & Ali Khan, Mongol Band, Ensemble Sakura, Hanoi Session Singers, Alfredo Boloña, Jards Macalé, Hermanos Abalos, Banda de Musica Municipal de Santiago de Cuba, Philip Glass 

Pour les Moyennes Sections

 Marionnettes                                                                                                                           Janvier 2020, Espace Tonkin                                                                                                    TPS, PS, MS, GS 

« Un coq rouge et un âne bleu, un violoniste et un bouquet de fleurs, une acrobate de cirque, un chat qui tire la langue, un oiseau de feu, des amoureux qui volent dans le ciel… ». C’est tout l’univers de Marc Chagall qui est dépeint de ce spectacle de marionnettes.                                                                                                                                                  Un balcon entre ciel et terre c’est un folklore imaginaire représentant un mélange entre « le bonheur d’être aimé » et le plaisir de peindre. On s’envole alors dans le ciel grâce à ce spectacle de manipulation dansée.

Sébastien Fenner : mise en scène et scénographie                                                                                                Sébastien Fenner, Anna Thibaut : création interprétation                                                                                                      Clément Cuisinet et Thomas Pénanguer : technique Vidéo                                                                                         Michel Luc Blanc : lumière                                                                                                                                            Clément Cuisinet : régisseur                                                                                                                                         Arthur Daygue : compositeur bande son

Cirque                                                                                                                                        Décembre 2019, Espace Tonkin                                                                                          PS, MS, GS, CP, CE, CM

C’est peut-être… nous dessine un univers poétique dans lequel on pourra suivre l’histoire d’un

Personne qui n’est jamais sorti de chez elle et n’en ressent pas l’envie. Une collision entre son univers et celui d’un voyageur à la recherche de tous les sons du monde va les bousculer tous les deux. Suivra un étonnant voyage pendant lequel les deux personnages vont pouvoir se découvrir et tenter d’accorder leur univers. C’est peut-être… est un hymne à l’ouverture et à la curiosité.

Camille Vautrin  : mât chinois                                                                                                                              Dorian Vermot-Desroches : portées acrobatiques                                                                                                            Claire Liétard : mise en scène                                                                                                                                                Guillaume Dubois : composition musicale                                                                                                                              Marlène Hémont : costumes                                                                                                                                      FSMS05-Romain Giard : structure                                                                                                                                Atelier Devenir.be : eléments de décors 

Marionnettes                                                                                                                  Janvier 2020, Espace Tonkin                                                                                                    PS, MS, GS, CP, CE, CM  

Papic est un spectacle qui nous emmène dans l’intimité de Sacha et de son grand-père Papic. Les liens familiaux, l’évolution de l’enfant au sein de la famille et l’hérédité des souvenirs sont autant de questions que Gilles Aubenas, metteur en scène, met en avant. A chaque objet, trouvé par Sacha dans la barbe de son papi un souvenir ressort et est conté.

Gilles Debenat et Maud Gérard : construction et interprétation                                                                                   Cédric Radin : création lumière                                                                                                                                            Wenceslas Hervieux : musique                                                                                                                                      Gilles Debenat : mise en scène                                                                                                                                            Valérie Berthelot : regard extérieur

Danse                                                                                                                                   Juin 2020, Maison de la Danse                                                                                              PS, MS, GS, CP, CE, CM 

                                                                                                  [différents formats sont proposés pour s’adapter aux âges]

Avec son dernier spectacle familial, Thomas Lebrun fait valser les imaginaires et emmène petits et grands dans un voyage à travers le monde.

Dans ce monde est un spectacle à géométrie variable orchestré par un Sindbad contemporain. Pérégrination au fil de folklores, traversée de perceptions, de sensations et d’horizons, cet opus nous emmène autour du monde pour un voyage musical et dansé. Un monde où l’on parle de pays mais pas de géographie, où l’on parle de culture mais pas de clichés, où l’on danse en duo mais pas en rond ! Comme toujours chez Thomas Lebrun, la danse est ciselée et le propos profond. Il délivre une danse jubilatoire qui colore les yeux d’étincelles. La fantaisie prend le pas sur la réalité du monde. Dans cette odyssée de pays sans frontière, d’aventures de terre en mer, l’imaginaire est lâché, il navigue au gré des timbres de voix, des chapeaux coniques, et des étoffes chamarrées. Les musiques donnent à entendre les cultures, entre carioca endiablée, rengaine de la casbah, et blues africain. Dans cette version intitulée Le Tour du monde, quatre interprètes, tout de blanc vêtus, se parent d’accessoires au fil de cette danse Babel et s’emparent d’images d’Épinal pour mieux jouer des ailleurs de l’autre. Embarquez dans cette belle aventure !

 https://www.youtube.com/watch?v=RB9kR2JnzWA

 4 danseurs

 Thomas Lebrun : chorégraphie                                                                                                                                           Thomas Lebrun, Kite Vollard :costumes                                                                                                                                 Jean-Philippe Filleul : création lumière                                                                                                                                             Mélodie Souquet : création son                                                                                                                                                 Erik Satie, Lili Boniche, Boubacar Traoré : musiques                                                                                                              Chœur de Femmes de Sofia & Zdravko Mihaylov : Lev Knipper & Viktor Goussev, Ibrahim Keivo, Nusrat Fateh & Ali Khan, Mongol Band, Ensemble Sakura, Hanoi Session Singers, Alfredo Boloña, Jards Macalé, Hermanos Abalos, Banda de Musica Municipal de Santiago de Cuba, Philip Glass 

Théâtre de Papier                                                                                                                      Janvier 2020, Espace Tonkin                                                                                                MS, GS, CP, CE, CM

Un auteur est en panne et en danger. Sans personne à qui parler, il cherche une solution et surgit un enfant. Contrairement aux adultes, sur l’amitié, l’amour et la mort, il parle vrai. Il voit les choses différemment. Et il y a urgence !                              Ce récit questionne sur ce que les adultes ont fait de leurs rêves d’enfant. Ou comment les adultes soignent leur enfant intérieur ! Olivier Gorichon souligne la modernité de ce texte ancré dans nos problématiques actuelles. Une histoire pour tous sous la forme d’un conte pour les enfants.

Olivier Gorichon : jeu et scénographie                                                                                                                                   Arnaud Zeller : écrivain de musiques                                                                                                                                            Ariane Roger : direction d’acteur                                                                                                                                          Christian Carmellino : plasticien et conseiller artistique                                                                                                        Patrick Perreaux : régie et construction

Conte musical                                                                                                                            Novembre 2019, Espace Tonkin                                                                                                MS, GS, CP, CE, CM

Comme un coup de vent, Le merveilleux voyage de Nils Holgersson nous embarque dans un voyage à travers la Suède à dos d’oies migratrices.

Ici Éléonore et Martin nous racontent l’histoire de Nils, un petit garçon espiègle, aimant jouer des mauvais tours et embêter les animaux de sa ferme. Mais un jour, se retrouvant seul chez lui, un drôle de petit lutin le transforme en souris lui donnant ainsi la capacité de parler aux animaux. C’est alors que Nils s’envole pour son long voyage au coeur de la Suède.

Ce spectacle est une adaptation du roman de Selma Lagerlöf. Ce voyage initiatique permettra de découvrir la richesse des musiques traditionnelles scandinaves.

 Eléonore Billy : conte, nyckelharpa, chant, flûte harmonique                                                                                       Martin Coudroy : conte, accordéon, violon, guimbarde

Pour les Grandes Sections

 Marionnettes                                                                                                                           Janvier 2020, Espace Tonkin                                                                                                    TPS, PS, MS, GS 

« Un coq rouge et un âne bleu, un violoniste et un bouquet de fleurs, une acrobate de cirque, un chat qui tire la langue, un oiseau de feu, des amoureux qui volent dans le ciel… ». C’est tout l’univers de Marc Chagall qui est dépeint de ce spectacle de marionnettes.                                                                                                                                                  Un balcon entre ciel et terre c’est un folklore imaginaire représentant un mélange entre « le bonheur d’être aimé » et le plaisir de peindre. On s’envole alors dans le ciel grâce à ce spectacle de manipulation dansée.

Sébastien Fenner : mise en scène et scénographie                                                                                                Sébastien Fenner, Anna Thibaut : création interprétation                                                                                                      Clément Cuisinet et Thomas Pénanguer : technique Vidéo                                                                                         Michel Luc Blanc : lumière                                                                                                                                            Clément Cuisinet : régisseur                                                                                                                                         Arthur Daygue : compositeur bande son

Cirque                                                                                                                                        Décembre 2019, Espace Tonkin                                                                                          PS, MS, GS, CP, CE, CM

C’est peut-être… nous dessine un univers poétique dans lequel on pourra suivre l’histoire d’un

Personne qui n’est jamais sorti de chez elle et n’en ressent pas l’envie. Une collision entre son univers et celui d’un voyageur à la recherche de tous les sons du monde va les bousculer tous les deux. Suivra un étonnant voyage pendant lequel les deux personnages vont pouvoir se découvrir et tenter d’accorder leur univers. C’est peut-être… est un hymne à l’ouverture et à la curiosité.

Camille Vautrin  : mât chinois                                                                                                                              Dorian Vermot-Desroches : portées acrobatiques                                                                                                            Claire Liétard : mise en scène                                                                                                                                                Guillaume Dubois : composition musicale                                                                                                                              Marlène Hémont : costumes                                                                                                                                      FSMS05-Romain Giard : structure                                                                                                                                Atelier Devenir.be : eléments de décors 

Marionnettes                                                                                                                  Janvier 2020, Espace Tonkin                                                                                                    PS, MS, GS, CP, CE, CM  

Papic est un spectacle qui nous emmène dans l’intimité de Sacha et de son grand-père Papic. Les liens familiaux, l’évolution de l’enfant au sein de la famille et l’hérédité des souvenirs sont autant de questions que Gilles Aubenas, metteur en scène, met en avant. A chaque objet, trouvé par Sacha dans la barbe de son papi un souvenir ressort et est conté.

Gilles Debenat et Maud Gérard : construction et interprétation                                                                                   Cédric Radin : création lumière                                                                                                                                            Wenceslas Hervieux : musique                                                                                                                                      Gilles Debenat : mise en scène                                                                                                                                            Valérie Berthelot : regard extérieur

 Danse                                                                                                                                   Juin 2020, Maison de la danse                                                                                                PS, MS, GS, CP, CE, CM 

                                                                                                  [différents formats sont proposés pour s’adapter aux âges]

Avec son dernier spectacle familial, Thomas Lebrun fait valser les imaginaires et emmène petits et grands dans un voyage à travers le monde.

Dans ce monde est un spectacle à géométrie variable orchestré par un Sindbad contemporain. Pérégrination au fil de folklores, traversée de perceptions, de sensations et d’horizons, cet opus nous emmène autour du monde pour un voyage musical et dansé. Un monde où l’on parle de pays mais pas de géographie, où l’on parle de culture mais pas de clichés, où l’on danse en duo mais pas en rond ! Comme toujours chez Thomas Lebrun, la danse est ciselée et le propos profond. Il délivre une danse jubilatoire qui colore les yeux d’étincelles. La fantaisie prend le pas sur la réalité du monde. Dans cette odyssée de pays sans frontière, d’aventures de terre en mer, l’imaginaire est lâché, il navigue au gré des timbres de voix, des chapeaux coniques, et des étoffes chamarrées. Les musiques donnent à entendre les cultures, entre carioca endiablée, rengaine de la casbah, et blues africain. Dans cette version intitulée Le Tour du monde, quatre interprètes, tout de blanc vêtus, se parent d’accessoires au fil de cette danse Babel et s’emparent d’images d’Épinal pour mieux jouer des ailleurs de l’autre. Embarquez dans cette belle aventure !

 https://www.youtube.com/watch?v=RB9kR2JnzWA

 4 danseurs

 Thomas Lebrun : chorégraphie                                                                                                                                           Thomas Lebrun, Kite Vollard :costumes                                                                                                                                 Jean-Philippe Filleul : création lumière                                                                                                                                   Mélodie Souquet : création son                                                                                                                                             Erik Satie, Lili Boniche, Boubacar Traoré : musiques                                                                                                             Chœur de Femmes de Sofia & Zdravko Mihaylov : Lev Knipper & Viktor Goussev, Ibrahim Keivo, Nusrat Fateh & Ali   Khan, Mongol Band, Ensemble Sakura, Hanoi Session Singers, Alfredo Boloña, Jards Macalé, Hermanos Abalos,   Banda de Musica Municipal de Santiago de Cuba, Philip Glass 

Théâtre de Papier                                                                                                                      Janvier 2020, Espace Tonkin                                                                                                MS, GS, CP, CE, CM

Un auteur est en panne et en danger. Sans personne à qui parler, il cherche une solution et surgit un enfant. Contrairement aux adultes, sur l’amitié, l’amour et la mort, il parle vrai. Il voit les choses différemment. Et il y a urgence ! Ce récit questionne sur ce que les adultes ont fait de leurs rêves d’enfant. Ou comment les adultes soignent leur enfant intérieur ! Olivier Gorichon souligne la modernité de ce texte ancré dans nos problématiques actuelles. Une histoire pour tous sous la forme d’un conte pour les enfants.

Olivier Gorichon : jeu et scénographie                                                                                                                                   Arnaud Zeller : écrivain de musiques                                                                                                                                    Ariane Roger : direction d’acteur                                                                                                                                          Christian Carmellino : plasticien et conseiller artistique                                                                                                        Patrick Perreaux : régie et construction

Conte musical                                                                                                                            Novembre 2019, Espace Tonkin                                                                                                MS, GS, CP, CE, CM

Comme un coup de vent, Le merveilleux voyage de Nils Holgersson nous embarque dans un voyage à travers la Suède à dos d’oies migratrices.

Ici Éléonore et Martin nous racontent l’histoire de Nils, un petit garçon espiègle, aimant jouer des mauvais tours et embêter les animaux de sa ferme. Mais un jour, se retrouvant seul chez lui, un drôle de petit lutin le transforme en souris lui donnant ainsi la capacité de parler aux animaux. C’est alors que Nils s’envole pour son long voyage au coeur de la Suède.

Ce spectacle est une adaptation du roman de Selma Lagerlöf. Ce voyage initiatique permettra de découvrir la richesse des musiques traditionnelles scandinaves.

 Eléonore Billy : conte, nyckelharpa, chant, flûte harmonique                                                                                       Martin Coudroy : conte, accordéon, violon, guimbarde

Danse                                                                                                                                          Octobre 2019, Espace Tonkin                                                                                                                  GS, CP, CE, CM

 Le Bal Poussière est une représentation de la vie Africaine, de ses traditions et cérémonies par six danseurs issus de plusieurs univers. Ce spectacle est la rencontre entre la danse africaine, contemporaine et une grande partie de toutes les influences modernes, parfaite illustration du monde actuel et des métissages naturels qui en résultent.  C’est un appel au voyage et à la découverte pour le spectateur. Dans cette pièce la compagnie Chenet’Danse nous présente un répertoire dansé mais aussi un répertoire musical et rythmique. Les danseurs jouent avec les sonorités corporelles et le public, pour leur faire découvrir les vertus de ces « Rythmanalyses » représentée par toutes les ethnie et traditions du Continent Africain.      Un atelier est possible avec les classes se rendant au spectacle.

Rachel Chenet : direction Artistique et chorégraphie                                                                                                            Thierry Gassmann : création lumière                                                                                                                                     Cecile Thery, Roselyne Kondzot, Catherine André Traore, Moussa Camara, Ousmane Kouyate : interprétation                     Agathe Moubembe : percussions

Rachel Chenet

« Sa danse métissée s’inspire des danses africaines auxquelles elle a été formée mais elle va aussi et surtout puiser dans le plus profond d’elle même dans son parcours et son histoire personnelle pour en sortir des messages qui lui tiennent à cœur. »

Rachel Chenet est d’origine franco-haïtienne. Elle grandit dans le petit village de Toubab Dialaw au Sénégal. C’est très jeune qu’elle est initiée aux danses traditionnelles africaines. Elle a plus tard l’opportunité de suivre des stages et formations en technique de danse contemporaine dirigés par des chorégraphes venus du monde entier (Inde, Bulgarie, Japon, Mexique, Bénin, Brésil, Etats Unis…) Puis se forme à l’Ecole des Sables de Germaine Acogny et à l’EDIT d’Irène Tassembedo au Burkina Faso. Installée en France depuis 2012 elle travaille alors avec les compagnies Itchy Feet, La Hors De, La Baraka, Stylistik puis continue son chemin chorégraphique en créant des pièces à l’écriture plus engagée tels que On dit Blanc, on fait Noir et on voit Rouge et Bal Poussière.

Chanson                                                                                                                                Novembre 2019, Espace Tonkin                                                                                         MS, GS, CP, CE, CM

 Attention ! Ascension ! Le nouveau spectacle de Tartine Reverdi vous invite à venir passer « une heure au ciel », en embarquant dans un avion qui vous fera changer d’atmosphère. Entre escale chantée et escale dansée c’est un véritable voyage que les hôtesses nous offrent. Ce concert de chanson, accompagné de deux musiciens est à voir si on a envie de changer d’air et de danser avec les hôtesse de l’air !

Tartine Reverdy : Voix, accordéon, auteur-compositeur, direction artistique.                                                                            Anne List : Voix, instrumentiste                                                                                                                                                 Joro Raharinjanahary : Voix, percussions, guitares, arrangements.                                                                                     Benoît Burger : Régisseur son, enregistrement et mixage du CD.                                                                                  Stéphane Cronenberger : Régisseur lumière, scéno.                                                                                                                    Jérôme Bruxer : Danse.                                                                                                                                                       Mathieu Linotte : Pilote d’images.                                                                                                                                              Thaïs Breton, Gregory Rodriguez et Michaël Krsovsky : Vidéos.

 Tartine Reverdy

Tartine reverdi a commencé seule sur scène, c’est au fil de temps que sa « troupe » s’est agrandie. Petit à petit de nouveaux spectacles se construisent et se produisent. C’est le cas de A la fraiche un spectacle créé en 2000, l’année de la création de la compagnie Tartine. Il est intéressant de citer aussi Rouge tomate et C’est très bien!.

En plus de ses nombreux spectacles Tartine se voit confier la direction artistique d’une nouvelle salle jeune public dans la ville de Schiltigheim, ville avec laquelle Tartine Reverdy est artiste associé.

Conte musical                                                                                                                Janvier 2020, L’allegro                                                                                                          GS 

 

Un voyage émouvant au cœur de la musique, de la curiosité… Une belle histoire à partager. Ce conte exotique réunit dans un univers poétique et tropical un conteur chanteur Florian Bardet et un musicien guitariste Sylvain Ricci.

 

C’est l’histoire de la rencontre unique et poétique d’un enfant naufragé et d’un vieux loup de mer. L’enfant est sauvage, inventif et mélomane. Il vit loin de tout et a perdu le langage des hommes. Il communique avec les animaux en produisant des sons avec des objets de récupération. Le capitaine est un marin aguerri, téméraire… et chasseur de sons. Grand solitaire, il parcourt les mers et els territoires du monde à la recherche de sonorités spéciales et inconnues. Il a eu vent d’une île, d’un arbre à musique et il prend la mer pour découvrir ce mystère….

 

https://www.youtube.com/watch?v=ONlySvULmbQ

 

Florent Bardet : chanteur                                                                                                                                            Sylvain Ricci : guitariste                                                                                                                                                   Paul Schirck : mise en scène

Théâtre d’objet et bricolage                                                                                                      Février 2020, Théâtre de la Renaissance                                                                                GS, CP, CE1

C’est quoi ma forêt ? Une cabane ? Un cerf ? Une paire de bottes ? Un « il était une fois » ? Une véritable leçon de choses théâtrale.

 Dans un fatras d’objets en bois et de fragments de forêt se tient Sylvestre. Sylvestre est un candide. C’est un inventeur qui veut bâtir un monde plus poétique, plus beau et plus fou que celui qui est au dehors. Vous entrez dans son domaine qu’il crée de ses propres mains. Sylvestre est un constructeur de poésie. Il dompte le bois, les mots, les figures et les matières, pour vous entraîner dans son univers surréaliste fait de bric et de broc.

Alors démarrez votre machine à écouter le vent dans les branches. Embarquez dans un spectacle sensible au langage singulier, celui de l’art brut et du plaisir de bricoler. Ici, on manipule avec délicatesse des éléments fragiles, vivants. La forêt est une source d’inspiration inépuisable, nous invitant à fabriquer, construire et déconstruire en permanence. En expérimentant la valeur des objets et de leur matière, l’artiste nous conduit avec humanisme vers le chemin de l’écologie et de la décroissance. Un hommage à la forêt, celle qu’on arpente, celle que l’on observe, celle qu’on fabrique, celle qu’on aime.

 https://www.youtube.com/watch?v=WZl_VByxtaI

 Texte, fabrication : Fred Parison                                                                                                                                               Mise en scène : Estelle Charles                                                                                                                                     Lumières : Phil Colin                                                                                                                                                               Avec Fred Parison : comédien, manipulation

​Marionnettes                                                                                                                            Février 2020, Espace Tonkin                                                                                                GS, CP, CE, CM

 Pépé ne semble pas vieillir et n’est pas prêt de prendre sa retraite. Il parcourt donc sans relâche les villes de France avec la compagnie de Dr Troll pour continuer de conter ses histoires.

Le spectacle Pépé ce n’est pas que des marionnettes c’est aussi du théâtre intimiste enrobé de magie poétique. Baptiste Arnaud et Simon Tapin, marionnettistes et Tanguy Chausson et Louis Tandeau Comédiens nous entrainerons dans les souvenirs et la vie de Pépé.

Création de Baptiste Arnaud                                                                                                                                                    Julien Arnaud, Baptiste Arnaud : écriture                                                                                                                              Baptiste Arnaud et Simon Tapin : comédiens et manipulateurs                                                                                                    Tanguy Chausson et Louis Tandeau : comédiens                                                                                                                        Maëlle Le Gall et Mathieu Fernandez : réalisation et formation marionnette                                                                            Nelly Rouquette : illustrations                                                                                                                                               Laurent Couline : fabrication du visage de Pépé                                                                                                                        Gérard Faucon : voix de Pépé                                                                                                                                               Simon Tapin, Patrice Cazaux, Amenoussa : création musicale                                                                                                 Louis Tandeau, Rémi Clarisse : régie technique                                                                                                                   Simon Tapin Chargé de production

Cinéma et musique live                                                                                                      Mars 2020, Espace Tonkin                                                                                                        GS, CP, CE, CM

La Camerata du Rhône est un collectif de musiciens classiques jouant exclusivement des instruments à cordes. Ils vous proposent ici un voyage au cœur du voyage de Gulliver, le principe étant que le film de 1939 sera musicalement accompagné par la Camerata et des étudiants du CNSM. Cette vingtaine de musiciens illustreront le naufrage de Gulliver sur la plage de Lilliput.

Gulliver c’est l’histoire d’un homme arrivant dans un monde où tout le monde est minuscule, étant devenu un géant inconnu, des rixes démarrent alors et plusieurs querelles s’entremêles.

La Camerata : ensemble de musiciens                                                                                                                          CNSM : musiciens du Conservation National Supérieur de Musique de Lyon

 

Concert                                                                                                                                  Mars 2020, Le Polaris                                                                                                                GS, CP

Les deux artistes déroulent leur chantoire (chanson-histoire) dans une suite musicale optimiste, douce et joyeuse.

Un tour de chants pour les petits, traité à la façon d’un concert pour les grands : textes, compositions, techniques, interprétations sont travaillés au diapason, mijotés aux petits oignons délicieux. A la croisée de la musique et du conte, ils invitent à la rencontre d’un personnage attachant. Boum Boum n’a pas d’âge mais il sait où se cachent les bonheurs. L pioche dans son cœur-valise pour redonner le sourire aux gens qui font une tête de FQC (Fromage Qui Coule).

C’est mieux de rire que de ronchonner                                                                                                                                Mieux de sourire que de pleurer                                                                                                                                        C’est mieux d’ouvrir que de refermer                                                                                                                                  Et moins c’est pire … mieux c’est !

 Moralité : ce qu’on donne, on le récupère, c’est ce qui nous remplit. Une idée simple mais pas simplette et Petrek est trop généreux prêter à rire, il donne …

Petrek : chant, guitare, ukulélé                                                                                                                                            Thibaut Martin : percussion, CP

Cirque musical                                                                                                                      Avril 2020, Espace Tonkin                                                                                                      GS, CP, CE, CM

Les songes d’Elisabeth est un spectacle qui parle d’une des choses les plus universelles, le rêve. Celui-ci est présenté par la compagnie, les petits détournements.

Ce spectacle de cirque musical et théâtral suit la logique du rêve qui nous ramène dans notre enfance, dans un monde absurde, merveilleux et décousu. Jessica Ros, Antoine Dagallier, Matthieu Soret nous invite dans leur monde, onirique ponctué d’histoires plus loufoque les unes que les autres.

Jessica Ros, Antoine Dagallier, Matthieu Soret A : artistes (circassien, musicien, technicien….)                                  Marie Ballet : mise en scène                                                                                                                                        Mathilde Brette : costume                                                                                                                                            Matthieu Soret : création lumière                                                                                                                                    Antoine Dagallier, Jessica Ros : création et recherche musicale

Pour les Classes Primaires

Cirque                                                                                                                                        Décembre 2019, Espace Tonkin                                                                                          PS, MS, GS, CP, CE, CM

C’est peut-être… nous dessine un univers poétique dans lequel on pourra suivre l’histoire d’un

Personne qui n’est jamais sorti de chez elle et n’en ressent pas l’envie. Une collision entre son univers et celui d’un voyageur à la recherche de tous les sons du monde va les bousculer tous les deux. Suivra un étonnant voyage pendant lequel les deux personnages vont pouvoir se découvrir et tenter d’accorder leur univers. C’est peut-être… est un hymne à l’ouverture et à la curiosité.

Camille Vautrin  : mât chinois                                                                                                                              Dorian Vermot-Desroches : portées acrobatiques                                                                                                            Claire Liétard : mise en scène                                                                                                                                                Guillaume Dubois : composition musicale                                                                                                                              Marlène Hémont : costumes                                                                                                                                      FSMS05-Romain Giard : structure                                                                                                                                Atelier Devenir.be : eléments de décors 

Marionnettes                                                                                                                  Janvier 2020, Espace Tonkin                                                                                                   PS, MS, GS, CP, CE, CM  

Papic est un spectacle qui nous emmène dans l’intimité de Sacha etde son grand-père Papic. Les liens familiaux, l’évolution de l’enfant au sein de la famille et l’hérédité des souvenirs sont autant de questionsque Gilles Aubenas, metteur en scène, met en avant. A chaque objet, trouvé par Sacha dans la barbe de son papi un souvenir ressort et est conté.

Gilles Debenat et Maud Gérard : construction et interprétation                                                                                   Cédric Radin : création lumière                                                                                                                                         Wenceslas Hervieux : musique                                                                                                                                      Gilles Debenat : mise en scène                                                                                                                                            Valérie Berthelot : regard extérieur

 

Danse                                                                                                                                      Juin 2020, Maison de la danse                                                                                                PS, MS, GS, CP, CE, CM 

                                                                                                  [différents formats sont proposés pour s’adapter aux âges]

Avec son dernier spectacle familial, Thomas Lebrun fait valser les imaginaires et emmène petits et grands dans un voyage à travers le monde.

Dans ce monde est un spectacle à géométrie variable orchestré par un Sindbad contemporain. Pérégrination au fil de folklores, traversée de perceptions, de sensations et d’horizons, cet opus nous emmène autour du monde pour un voyage musical et dansé. Un monde où l’on parle de pays mais pas de géographie, où l’on parle de culture mais pas de clichés, où l’on danse en duo mais pas en rond ! Comme toujours chez Thomas Lebrun, la danse est ciselée et le propos profond. Il délivre une danse jubilatoire qui colore les yeux d’étincelles. La fantaisie prend le pas sur la réalité du monde. Dans cette odyssée de pays sans frontière, d’aventures de terre en mer, l’imaginaire est lâché, il navigue au gré des timbres de voix, des chapeaux coniques, et des étoffes chamarrées. Les musiques donnent à entendre les cultures, entre carioca endiablée, rengaine de la casbah, et blues africain. Dans cette version intitulée Le Tour du monde, quatre interprètes, tout de blanc vêtus, se parent d’accessoires au fil de cette danse Babel et s’emparent d’images d’Épinal pour mieux jouer des ailleurs de l’autre. Embarquez dans cette belle aventure !

 https://www.youtube.com/watch?v=RB9kR2JnzWA

 4 danseurs

 Thomas Lebrun : chorégraphie                                                                                                                                           Thomas Lebrun, Kite Vollard :costumes                                                                                                                                 Jean-Philippe Filleul : création lumière                                                                                                                                   Mélodie Souquet : création son                                                                                                                                             Erik Satie, Lili Boniche, Boubacar Traoré : musiques                                                                                                             Chœur de Femmes de Sofia & Zdravko Mihaylov : Lev Knipper & Viktor Goussev, Ibrahim Keivo, Nusrat Fateh & Ali   Khan, Mongol Band, Ensemble Sakura, Hanoi Session Singers, Alfredo Boloña, Jards Macalé, Hermanos Abalos,   Banda de Musica Municipal de Santiago de Cuba, Philip Glass

Théâtre de Papier                                                                                                                      Janvier 2020, Espace Tonkin                                                                                                MS, GS, CP, CE, CM

Un auteur est en panne et en danger. Sans personne à qui parler, il cherche une solution et surgit un enfant. Contrairement aux adultes, sur l’amitié, l’amour et la mort, il parle vrai. Il voit les choses différemment. Et il y a urgence ! Ce récit questionne sur ce que les adultes ont fait de leurs rêves d’enfant. Ou comment les adultes soignent leur enfant intérieur ! Olivier Gorichon souligne la modernité de ce texte ancré dans nos problématiques actuelles. Une histoire pour tous sous la forme d’un conte pour les enfants.

Olivier Gorichon : jeu et scénographie                                                                                                                                   Arnaud Zeller : écrivain de musiques                                                                                                                                    Ariane Roger : direction d’acteur                                                                                                                                          Christian Carmellino : plasticien et conseiller artistique                                                                                                        Patrick Perreaux : régie et construction

Conte musical                                                                                                                            Novembre 2019, Espace Tonkin                                                                                                MS, GS, CP, CE, CM

Comme un coup de vent, Le merveilleux voyage de Nils Holgersson nous embarque dans un voyage à travers la Suède à dos d’oies migratrices.

Ici Éléonore et Martin nous racontent l’histoire de Nils, un petit garçon espiègle, aimant jouer des mauvais tours et embêter les animaux de sa ferme. Mais un jour, se retrouvant seul chez lui, un drôle de petit lutin le transforme en souris lui donnant ainsi la capacité de parler aux animaux. C’est alors que Nils s’envole pour son long voyage au coeur de la Suède.

Ce spectacle est une adaptation du roman de Selma Lagerlöf. Ce voyage initiatique permettra de découvrir la richesse des musiques traditionnelles scandinaves.

 Eléonore Billy : conte, nyckelharpa, chant, flûte harmonique                                                                                       Martin Coudroy : conte, accordéon, violon, guimbarde

Danse                                                                                                                                          Octobre 2019, Espace Tonkin                                                                                                  GS, CP, CE, CM

 Le Bal Poussière est une représentation de la vie Africaine, de ses traditions et cérémonies par six danseurs issus de plusieurs univers. Ce spectacle est la rencontre entre la danse africaine, contemporaine et une grande partie de toutes les influences modernes, parfaite illustration du monde actuel et des métissages naturels qui en résultent.  C’est un appel au voyage et à la découverte pour le spectateur. Dans cette pièce la compagnie Chenet’Danse nous présente un répertoire dansé mais aussi un répertoire musical et rythmique. Les danseurs jouent avec les sonorités corporelles et le public, pour leur faire découvrir les vertus de ces « Rythmanalyses » représentée par toutes les ethnie et traditions du Continent Africain.      Un atelier est possible avec les classes se rendant au spectacle.

Rachel Chenet : direction Artistique et chorégraphie                                                                                                            Thierry Gassmann : création lumière                                                                                                                                     Cecile Thery, Roselyne Kondzot, Catherine André Traore, Moussa Camara, Ousmane Kouyate : interprétation                     Agathe Moubembe : percussions

Rachel Chenet

« Sa danse métissée s’inspire des danses africaines auxquelles elle a été formée mais elle va aussi et surtout puiser dans le plus profond d’elle même dans son parcours et son histoire personnelle pour en sortir des messages qui lui tiennent à cœur. »

Rachel Chenet est d’origine franco-haïtienne. Elle grandit dans le petit village de Toubab Dialaw au Sénégal. C’est très jeune qu’elle est initiée aux danses traditionnelles africaines. Elle a plus tard l’opportunité de suivre des stages et formations en technique de danse contemporaine dirigés par des chorégraphes venus du monde entier (Inde, Bulgarie, Japon, Mexique, Bénin, Brésil, Etats Unis…) Puis se forme à l’Ecole des Sables de Germaine Acogny et à l’EDIT d’Irène Tassembedo au Burkina Faso. Installée en France depuis 2012 elle travaille alors avec les compagnies Itchy Feet, La Hors De, La Baraka, Stylistik puis continue son chemin chorégraphique en créant des pièces à l’écriture plus engagée tels que On dit Blanc, on fait Noir et on voit Rouge et Bal Poussière.

 

Chanson                                                                                                                                Novembre 2019, Espace Tonkin                                                                                         MS, GS, CP, CE, CM

 Attention ! Ascension ! Le nouveau spectacle de Tartine Reverdi vous invite à venir passer « une heure au ciel », en embarquant dans un avion qui vous fera changer d’atmosphère. Entre escale chantée et escale dansée c’est un véritable voyage que les hôtesses nous offrent. Ce concert de chanson, accompagné de deux musiciens est à voir si on a envie de changer d’air et de danser avec les hôtesse de l’air !

Tartine Reverdy : Voix, accordéon, auteur-compositeur, direction artistique.                                                                        Anne List : Voix, instrumentiste                                                                                                                                              Joro Raharinjanahary : Voix, percussions, guitares, arrangements.                                                                                    Benoît Burger : Régisseur son, enregistrement et mixage du CD.                                                                                Stéphane Cronenberger : Régisseur lumière, scéno.                                                                                                            Jérôme Bruxer : Danse.                                                                                                                                                      Mathieu Linotte : Pilote d’images.                                                                                                                                        Thaïs Breton, Gregory Rodriguez et Michaël Krsovsky : Vidéos.

 Tartine Reverdy

Tartine reverdi a commencé seule sur scène, c’est au fil de temps que sa « troupe » s’est agrandie. Petit à petit de nouveaux spectacles se construisent et se produisent. C’est le cas de A la fraiche un spectacle créé en 2000, l’année de la création de la compagnie Tartine. Il est intéressant de citer aussi Rouge tomate et C’est très bien!.

En plus de ses nombreux spectacles Tartine se voit confier la direction artistique d’une nouvelle salle jeune public dans la ville de Schiltigheim, ville avec laquelle Tartine Reverdy est artiste associé.

Théâtre d’objet et bricolage                                                                                                      Février 2020, Théâtre de la Renaissance                                                                                GS, CP, CE1

C’est quoi ma forêt ? Une cabane ? Un cerf ? Une paire de bottes ? Un « il était une fois » ? Une véritable leçon de choses théâtrale.

 Dans un fatras d’objets en bois et de fragments de forêt se tient Sylvestre. Sylvestre est un candide. C’est un inventeur qui veut bâtir un monde plus poétique, plus beau et plus fou que celui qui est au dehors. Vous entrez dans son domaine qu’il crée de ses propres mains. Sylvestre est un constructeur de poésie. Il dompte le bois, les mots, les figures et les matières, pour vous entraîner dans son univers surréaliste fait de bric et de broc.

Alors démarrez votre machine à écouter le vent dans les branches. Embarquez dans un spectacle sensible au langage singulier, celui de l’art brut et du plaisir de bricoler. Ici, on manipule avec délicatesse des éléments fragiles, vivants. La forêt est une source d’inspiration inépuisable, nous invitant à fabriquer, construire et déconstruire en permanence. En expérimentant la valeur des objets et de leur matière, l’artiste nous conduit avec humanisme vers le chemin de l’écologie et de la décroissance. Un hommage à la forêt, celle qu’on arpente, celle que l’on observe, celle qu’on fabrique, celle qu’on aime.

 https://www.youtube.com/watch?v=WZl_VByxtaI

 Texte, fabrication : Fred Parison                                                                                                                                               Mise en scène : Estelle Charles                                                                                                                                     Lumières : Phil Colin                                                                                                                                                               Avec Fred Parison : comédien, manipulation

Marionnettes                                                                                                                            Février 2020, Espace Tonkin                                                                                                GS, CP, CE, CM

 Pépé ne semble pas vieillir et n’est pas prêt de prendre sa retraite. Il parcourt donc sans relâche les villes de France avec la compagnie de Dr Troll pour continuer de conter ses histoires.

Le spectacle Pépé ce n’est pas que des marionnettes c’est aussi du théâtre intimiste enrobé de magie poétique. Baptiste Arnaud et Simon Tapin, marionnettistes et Tanguy Chausson et Louis Tandeau Comédiens nous entrainerons dans les souvenirs et la vie de Pépé.

Création de Baptiste Arnaud                                                                                                                                                    Julien Arnaud, Baptiste Arnaud : écriture                                                                                                                              Baptiste Arnaud et Simon Tapin : comédiens et manipulateurs                                                                                                    Tanguy Chausson et Louis Tandeau : comédiens                                                                                                                        Maëlle Le Gall et Mathieu Fernandez : réalisation et formation marionnette                                                                            Nelly Rouquette : illustrations                                                                                                                                               Laurent Couline : fabrication du visage de Pépé                                                                                                                        Gérard Faucon : voix de Pépé                                                                                                                                               Simon Tapin, Patrice Cazaux, Amenoussa : création musicale                                                                                                 Louis Tandeau, Rémi Clarisse : régie technique                                                                                                                   Simon Tapin Chargé de production

Cinéma et musique live                                                                                                      Mars 2020, Espace Tonkin                                                                                                        GS, CP, CE, CM

La Camerata du Rhône est un collectif de musiciens classiques jouant exclusivement des instruments à cordes. Ils vous proposent ici un voyage au cœur du voyage de Gulliver, le principe étant que le film de 1939 sera musicalement accompagné par la Camerata et des étudiants du CNSM. Cette vingtaine de musiciens illustreront le naufrage de Gulliver sur la plage de Lilliput.

Gulliver c’est l’histoire d’un homme arrivant dans un monde où tout le monde est minuscule, étant devenu un géant inconnu, des rixes démarrent alors et plusieurs querelles s’entremêles.

La Camerata : ensemble de musiciens                                                                                                                          CNSM : musiciens du Conservation National Supérieur de Musique de Lyon

Concert                                                                                                                                  Mars 2020, Le Polaris                                                                                                                GS, CP

Les deux artistes déroulent leur chantoire (chanson-histoire) dans une suite musicale optimiste, douce et joyeuse.

Un tour de chants pour les petits, traité à la façon d’un concert pour les grands : textes, compositions, techniques, interprétations sont travaillés au diapason, mijotés aux petits oignons délicieux. A la croisée de la musique et du conte, ils invitent à la rencontre d’un personnage attachant. Boum Boum n’a pas d’âge mais il sait où se cachent les bonheurs. L pioche dans son cœur-valise pour redonner le sourire aux gens qui font une tête de FQC (Fromage Qui Coule).

C’est mieux de rire que de ronchonner                                                                                                                                Mieux de sourire que de pleurer                                                                                                                                        C’est mieux d’ouvrir que de refermer                                                                                                                                  Et moins c’est pire … mieux c’est !

 Moralité : ce qu’on donne, on le récupère, c’est ce qui nous remplit. Une idée simple mais pas simplette et Petrek est trop généreux prêter à rire, il donne …

Petrek : chant, guitare, ukulélé                                                                                                                                            Thibaut Martin : percussion, CP

Cirque musical                                                                                                                      Avril 2020, Espace Tonkin                                                                                                      GS, CP, CE, CM

Les songes d’Elisabeth est un spectacle qui parle d’une des choses les plus universelles, le rêve. Celui-ci est présenté par la compagnie, les petits détournements.

Ce spectacle de cirque musical et théâtral suit la logique du rêve qui nous ramène dans notre enfance, dans un monde absurde, merveilleux et décousu. Jessica Ros, Antoine Dagallier, Matthieu Soret nous invite dans leur monde, onirique ponctué d’histoires plus loufoque les unes que les autres.

Jessica Ros, Antoine Dagallier, Matthieu Soret A : artistes (circassien, musicien, technicien….)                                  Marie Ballet : mise en scène                                                                                                                                        Mathilde Brette : costume                                                                                                                                            Matthieu Soret : création lumière                                                                                                                                    Antoine Dagallier, Jessica Ros : création et recherche musicale

Ciné-spectacle                                                                                                              Novembre 2019, Théâtre croix-rousse                                                                                CP, CE, CM

Nous voilà en pleine crise économique, dans les années 70. Hansel et Gretel, magiciens à la retraite, habitent chez leur fils Jacob, dans une caravane à la lisière d’un terrain vague. Oubliés les succès télé d’antan ! Aujourd’hui c’est la disette. Jacob, au chômage depuis plus d’un an, se demande comment il va faire pour nourrir ses parents. Sur le bord d’un chemin, il rencontre Barbara, une femme étrange qui ne quitte jamais se lunettes de soleil. Ainsi commence cette histoire qui conduira le fils dans la foret voisine afin d’y semer ses parents. Cette fois Hansel et Gretel ne sont pas des enfants mais des personnes agées ! Heuresement pour eux, ils ont plus d’un tours dans leur sac.

https://vimeo.com/88237800

Scénario, réalisation, mise en scène et jeu : Samuel Hercule et Métilde Weyergans                                                        Musique, piano, mélodica : Timothée Jolly                                                                                                        Percussions, batterie, tubulum : Florie Perroud                                                                                                                    Lumieres : Johannes Charvolin                                                                                                                                     Son : Adrian’ Bourget

Théâtre – Chanson                                                                                                              Novembre 2019, Théâtre de la Renaissance                                                                      CP

 

 

Lola : Vous parlez entre chiens ? Thélonius : Bien sûr… Lola : Et vous parlez comment ? Vous parlez quelle langue ? Thélonius : Nous parlons chien. Nous utilisons la grammaire du poil.

C’est l’histoire d’une fille qui rencontre un chien.
Cette jeune fille, c’est Lola.
C’est l’histoire d’un chien qui chante et qui parle chien, chat, français. Ce chien, c’est Thélonius.

C’est l’histoire des mots étrangers que l’on comprend quand même. L’histoire des diversités et celle des ressemblances. L’histoire d’un échange, d’une écoute. C’est aussi l’histoire des chansons, l’histoire d’une chanson, celle que l’on connaît depuis toujours, quand on ne savait pas qu’on savait.

L’universalité de cette rencontre entre ce chien chanteur sans collier, sans domicile, et cette petite fille, pas si petite que ça, est l’endroit rêvé pour conter la fable de l’humanité, celle des inégalités et celle des rapprochements. La drôlerie des discours, l’incongruité des dialogues amènent parfois, l’air de rien, ceux qui regardent et écoutent vers un sentiment mélancolique, un chagrin teinté d’espoir.

Zabou Breitman (Logiquimperturbabledufou), comme à son habitude, ne porte pas de « message ». C’est un élan, une place pour l’aventure, une interprétation décalée et dessinée. La musique d’Éric Slabiak, joyeuse et bouleversante, nous renvoie aux sonorités « de l’Est ». Elle est omniprésente comme pour rappeler que, finalement, « la situation est désespérée mais pas grave ».

 

Kribus:Texte Serge 
Zabou Breitman : mise en scène 
Laura Monfort : assistante mise en scène
Eric Slabiak : composition musicale 
Stéphanie Danie : lumières 
Salma Bordes : scénographie 
Zabou Breitman, Bertrand Sachy : costumes : 
Christophe Perruchi : accessoires 
Yung-Biau Lin : acrobatie : 
Nadejda Loujine : danse                                                                                                                                                   
Avec : Sarah Brannens et Charly Fournier

 

 

Danse                                                                                                                              Décembre 2019, Maison de la Danse                                                                                      CP, CE, CM

Pour son Pierre et Le Loup, Dominique Brun a imaginé une partition mouvante, une ronde symphonique qui métamorphose les souvenirs et les imaginaires.

Tout le monde connaît le conte musical de Pierre et le Loup. Pierre est un jeune garçon qui a trois amis, un chat, un canard et un oiseau. Mais le loup rôde. Dans la partition de Prokofiev, chaque personnage est incarné par un instrument de l’orchestre.

Dominique Brun reprend le même principe avec le mouvement. Cette chorégraphe-chercheuse creuse et réinvente les sources de la danse contemporaine. À partir de huit verbes d’action empruntés au vocabulaire de Rudolf Laban, elle invente une fable chorégraphique où ils deviennent un vocabulaire ludique et joyeux qui expérimente les principes fondamentaux de la danse contemporaine. À l’instar de la partition musicale, magistralement interprétée par les musiciens de l’Orchestre National de Lyon, l’esthétique joyeuse touche autant les plus jeunes que les adultes.

En ouverture de Pierre et le LoupLe Poids des Choses est une pièce qui s’interroge sur ce qu’est le mouvement et invite les publics à regarder la danse de plus près.

https://www.youtube.com/watch?v=pv3PDiBsS10

Le Poids des Choses : 5 danseurs, 17 musiciens                                                                                                  Dominique Brun : création chorégraphique, assistée de Sylvain Prunenec                                                                  David Christoffel : création musicale                                                                                                                                      Dominique Brun, David Christoffel : texte original avec la participation de  Marc Meyapin et Tess Vlassov – Peinture de la toile Odile Blanchard, Didier Martin

Pierre et le Loup                                                                                                                                                                    Dominique Brun : création chorégraphique, assistée de Sylvain Prunenec                                                              Sergueï Prokofiev : musique et texte original. Version française Renaud de Jouvenel                                                Chloé van Soeterstède : direction orchestre                                                                                                          Dominique Brun, David Christoffel mise en dialogue – avec la participation de Marc Meyapin et Tess Vlassov Odile Blanchard : scénographie                                                                                                                                               Yves Bernard : création lumière – Florence Bruchon : costumes

avec l’aimable autorisation des Éditions le Chant du MondeC   

Marionnettes                                                                                                                        Février 2020, Espace Tonkin                                                                                                    CP, CE, CM

Un spectacle plein de poésie, glissant sur une mer d’émotion.

Kumulonimbu est une fable marionnettique, comme isolée du temps. C’est à l’intérieur d’une boite que toute l’histoire se trouve, l’histoire d’une femme qui devait trouver des nuages. C’est l’histoire d’une amitié entre une petite fille et un nuage, qui parle de courage, d’injustice, des migrations…

Guillem Geronès, Marc Selles, Ingrid Codina vous invitent dans leur monde miniature pour s’évader 45 min de notre monde Grandeur nature.

Guillem Feixas Geronès : comédien, metteur en scène et scénographe                                                                        Marc Selles Argos : comédien

Jonglage et piano                                                                                                              Mars 2020, TNG                                                                                                                      CP, CE, CM

Référence incontournable, Pan-Pot ou modérément chantant est un somptueux ballet de balles qui a révolutionné le paysage du jonglage. Le Collectif Petit Travers vient nous livrer la puissance de ce spectacle virtuose.

Sous un feu d’artifice de balles qui dansent s’envolent les notes de Liszt, Mozart, Bach, Wagner et bien d’autres encore.

Dans une volonté d’explorer les liens intimes qui unissent composition musicale et écriture du jonglage, Pan-Pot ou modérément chantant s’empare du répertoire pour piano classique interprété en live. Dans ce spectacle d’une beauté singulière et surprenante, la profusion des balles fait écho à la sincérité des notes.

Les jongleurs du Collectif Petit Travers viennent bien sûr du cirque mais ils vont bien au-delà des « numéros » traditionnels en mettant en scène leur virtuosité dans une chorégraphie à la composition originale. Ici, c’est le rythme et la ligne qui dominent, en coïncidence totale avec les propositions du piano qui regarde le plateau en avant-scène. Les balles fusent, tout autant verticales qu’horizontales, dans une mécanique parfaite. Les protagonistes s’en donnent à cœur joie et on ne se lasse pas de lever les yeux vers le ciel de ces jongleurs-là.

 https://www.youtube.com/watch?v=TTbeg4mTuho

Julien Clément, Denis Fargeton, Nicolas Mathis : auteurs, jongleurs et comédiens                                                              Simon Carrot : auteur, regard extérieur                                                                                                                        Ursula Alvarez : pianiste interprète                                                                                                                        Musiques : Liszt, Beethoven, Grisey, Mozart, Ligeti, Kagel, Bach, Wagner, Dutilleux                                                            Arno Veyrat : création lumière                                                                                                                                    Philippe Cibille : crédit photographique

Théâtre et danse                                                                                                                    Mai 2020, Le Polaris                                                                                                                  CP, CE1

Ludique et fascinant,  Bestiaire végétal est semblable à un carnet de voyage signé du Colectivo Terron, qui déploie au fil de somptueux tableaux éphémères, un joyeux périple au cœur de la matière.

Jouer el monde, le re-jouer  sans cesse ….  Bestiaire végétal détourne, retourne et transforme le regard que l’on porte sur cette chose en apparence banale : la matière. Pourtant osiers, roseaux, branches, feuilles … portent en eux nos histoires et colportent nos avenirs. Avec cette nouvelle création, le Colectivo Terron explore et anime le matériau fibres végétales pour en partager les nombreux secrets. Chaque tableau, chaque scène du  Bestiaire végétal fait naître l’émerveillement, ravivant la mémoire d’un premier rapport aux choses de la nature, dont la magie opère sans illusion ni artifice. Entre jeux d’ombres et chorégraphies, entre narration et abstraction, sens et forme s’associent, révélant toute la potentialité expressive de la matière. Et tandis que des images fugaces et animaux passagers prennent vie à mesure des apparitions et disparitions… c’est le regard que l’on porte sur la matière qui semble en chaque instant se réinventer. Dans un monde où  tout se transforme sans cesse, ouvrons grand nos yeux ‘enfant et penchons-nous sur l’essence même de la nature … 

Bestiaire végétal nous rappelle combien les fibres portent en elles les récits des civilisations, ce dont nos histoires sont tissées, ce par quoi nous sommes, ensemble liés.

Nuria Alvarez Coll, Miguel Garcia : mise en scène                                                                                                        Nuria Alvarez Coll : scénographie                                                                                                                                Marie-Caroline Conin : création musicale                                                                                                            Emmanuelle Joubier : lumière                                                                                                                                      Audrey Vermont : costumes                                                                                                                                            Maud Destanne : décors

Pour les CE, CM

Cirque                                                                                                                                        Décembre 2019, Espace Tonkin                                                                                          PS, MS, GS, CP, CE, CM

C’est peut-être… nous dessine un univers poétique dans lequel on pourra suivre l’histoire d’un

Personne qui n’est jamais sorti de chez elle et n’en ressent pas l’envie. Une collision entre son univers et celui d’un voyageur à la recherche de tous les sons du monde va les bousculer tous les deux. Suivra un étonnant voyage pendant lequel les deux personnages vont pouvoir se découvrir et tenter d’accorder leur univers. C’est peut-être… est un hymne à l’ouverture et à la curiosité.

Camille Vautrin  : mât chinois                                                                                                                              Dorian Vermot-Desroches : portées acrobatiques                                                                                                            Claire Liétard : mise en scène                                                                                                                                                Guillaume Dubois : composition musicale                                                                                                                              Marlène Hémont : costumes                                                                                                                                      FSMS05-Romain Giard : structure                                                                                                                                Atelier Devenir.be : eléments de décors

Marionnettes                                                                                                                  Janvier 2020, Espace Tonkin                                                                                                    PS, MS, GS, CP, CE, CM  

Papic est un spectacle qui nous emmène dans l’intimité de Sacha et de son grand-père Papic. Les liens familiaux, l’évolution de l’enfant au sein de la famille et l’hérédité des souvenirs sont autant de questions que Gilles Aubenas, metteur en scène, met en avant. A chaque objet, trouvé par Sacha dans la barbe de son papi un souvenir ressort et est conté.

Gilles Debenat et Maud Gérard : construction et interprétation                                                                                   Cédric Radin : création lumière                                                                                                                                            Wenceslas Hervieux : musique                                                                                                                                      Gilles Debenat : mise en scène                                                                                                                                            Valérie Berthelot : regard extérieur

Danse                                                                                                                                    Juin 2020, Maison de la Danse                                                                                                PS, MS, GS, CP, CE, CM 

                                                                                                  [différents formats sont proposés pour s’adapter aux âges]

Avec son dernier spectacle familial, Thomas Lebrun fait valser les imaginaires et emmène petits et grands dans un voyage à travers le monde.

Dans ce monde est un spectacle à géométrie variable orchestré par un Sindbad contemporain. Pérégrination au fil de folklores, traversée de perceptions, de sensations et d’horizons, cet opus nous emmène autour du monde pour un voyage musical et dansé. Un monde où l’on parle de pays mais pas de géographie, où l’on parle de culture mais pas de clichés, où l’on danse en duo mais pas en rond ! Comme toujours chez Thomas Lebrun, la danse est ciselée et le propos profond. Il délivre une danse jubilatoire qui colore les yeux d’étincelles. La fantaisie prend le pas sur la réalité du monde. Dans cette odyssée de pays sans frontière, d’aventures de terre en mer, l’imaginaire est lâché, il navigue au gré des timbres de voix, des chapeaux coniques, et des étoffes chamarrées. Les musiques donnent à entendre les cultures, entre carioca endiablée, rengaine de la casbah, et blues africain. Dans cette version intitulée Le Tour du monde, quatre interprètes, tout de blanc vêtus, se parent d’accessoires au fil de cette danse Babel et s’emparent d’images d’Épinal pour mieux jouer des ailleurs de l’autre. Embarquez dans cette belle aventure !

 https://www.youtube.com/watch?v=RB9kR2JnzWA

 4 danseurs

 Thomas Lebrun : chorégraphie                                                                                                                                           Thomas Lebrun, Kite Vollard :costumes                                                                                                                                 Jean-Philippe Filleul : création lumière                                                                                                                                             Mélodie Souquet : création son                                                                                                                                                 Erik Satie, Lili Boniche, Boubacar Traoré : musiques                                                                                                              Chœur de Femmes de Sofia & Zdravko Mihaylov : Lev Knipper & Viktor Goussev, Ibrahim Keivo, Nusrat Fateh & Ali Khan, Mongol Band, Ensemble Sakura, Hanoi Session Singers, Alfredo Boloña, Jards Macalé, Hermanos Abalos, Banda de Musica Municipal de Santiago de Cuba, Philip Glass 

Théâtre de Papier                                                                                                                      Janvier 2020, Espace Tonkin                                                                                                MS, GS, CP, CE, CM

Un auteur est en panne et en danger. Sans personne à qui parler, il cherche une solution et surgit un enfant. Contrairement aux adultes, sur l’amitié, l’amour et la mort, il parle vrai. Il voit les choses différemment. Et il y a urgence ! Ce récit questionne sur ce que les adultes ont fait de leurs rêves d’enfant. Ou comment les adultes soignent leur enfant intérieur ! Olivier Gorichon souligne la modernité de ce texte ancré dans nos problématiques actuelles. Une histoire pour tous sous la forme d’un conte pour les enfants.

Olivier Gorichon : jeu et scénographie                                                                                                                                  Arnaud Zeller : écrivain de musiques                                                                                                                                    Ariane Roger : direction d’acteur                                                                                                                                          Christian Carmellino : plasticien et conseiller artistique                                                                                                        Patrick Perreaux : régie et construction

Conte musical                                                                                                                            Novembre 2019, Espace Tonkin                                                                                                MS, GS, CP, CE, CM

Comme un coup de vent, Le merveilleux voyage de Nils Holgersson nous embarque dans un voyage à travers la Suède à dos d’oies migratrices.

Ici Éléonore et Martin nous racontent l’histoire de Nils, un petit garçon espiègle, aimant jouer des mauvais tours et embêter les animaux de sa ferme. Mais un jour, se retrouvant seul chez lui, un drôle de petit lutin le transforme en souris lui donnant ainsi la capacité de parler aux animaux. C’est alors que Nils s’envole pour son long voyage au coeur de la Suède.

Ce spectacle est une adaptation du roman de Selma Lagerlöf. Ce voyage initiatique permettra de découvrir la richesse des musiques traditionnelles scandinaves.

 Eléonore Billy : conte, nyckelharpa, chant, flûte harmonique                                                                                       Martin Coudroy : conte, accordéon, violon, guimbarde

Danse                                                                                                                                          Octobre 2019, Espace Tonkin                                                                                                  GS, CP, CE, CM

 Le Bal Poussière est une représentation de la vie Africaine, de ses traditions et cérémonies par six danseurs issus de plusieurs univers. Ce spectacle est la rencontre entre la danse africaine, contemporaine et une grande partie de toutes les influences modernes, parfaite illustration du monde actuel et des métissages naturels qui en résultent.  C’est un appel au voyage et à la découverte pour le spectateur. Dans cette pièce la compagnie Chenet’Danse nous présente un répertoire dansé mais aussi un répertoire musical et rythmique. Les danseurs jouent avec les sonorités corporelles et le public, pour leur faire découvrir les vertus de ces « Rythmanalyses » représentée par toutes les ethnie et traditions du Continent Africain.      Un atelier est possible avec les classes se rendant au spectacle.

Rachel Chenet : direction Artistique et chorégraphie                                                                                                            Thierry Gassmann : création lumière                                                                                                                                    Cecile Thery, Roselyne Kondzot, Catherine André Traore, Moussa Camara, Ousmane Kouyate : interprétation                Agathe Moubembe : percussions

Rachel Chenet

« Sa danse métissée s’inspire des danses africaines auxquelles elle a été formée mais elle va aussi et surtout puiser dans le plus profond d’elle même dans son parcours et son histoire personnelle pour en sortir des messages qui lui tiennent à cœur. »

Rachel Chenet est d’origine franco-haïtienne. Elle grandit dans le petit village de Toubab Dialaw au Sénégal. C’est très jeune qu’elle est initiée aux danses traditionnelles africaines. Elle a plus tard l’opportunité de suivre des stages et formations en technique de danse contemporaine dirigés par des chorégraphes venus du monde entier (Inde, Bulgarie, Japon, Mexique, Bénin, Brésil, Etats Unis…) Puis se forme à l’Ecole des Sables de Germaine Acogny et à l’EDIT d’Irène Tassembedo au Burkina Faso. Installée en France depuis 2012 elle travaille alors avec les compagnies Itchy Feet, La Hors De, La Baraka, Stylistik puis continue son chemin chorégraphique en créant des pièces à l’écriture plus engagée tels que On dit Blanc, on fait Noir et on voit Rouge et Bal Poussièr

 

Chanson                                                                                                                                Novembre 2019, Espace Tonkin                                                                                          MS, GS, CP, CE, CM

 Attention ! Ascension ! Le nouveau spectacle de Tartine Reverdi vous invite à venir passer « une heure au ciel », en embarquant dans un avion qui vous fera changer d’atmosphère. Entre escale chantée et escale dansée c’est un véritable voyage que les hôtesses nous offrent. Ce concert de chanson, accompagné de deux musiciens est à voir si on a envie de changer d’air et de danser avec les hôtesse de l’air !

Tartine Reverdy : Voix, accordéon, auteur-compositeur, direction artistique.                                                                            Anne List : Voix, instrumentiste                                                                                                                                                 Joro Raharinjanahary : Voix, percussions, guitares, arrangements.                                                                                     Benoît Burger : Régisseur son, enregistrement et mixage du CD.                                                                                  Stéphane Cronenberger : Régisseur lumière, scéno.                                                                                                                    Jérôme Bruxer : Danse.                                                                                                                                                       Mathieu Linotte : Pilote d’images.                                                                                                                                              Thaïs Breton, Gregory Rodriguez et Michaël Krsovsky : Vidéos.

 Tartine Reverdy

Tartine reverdi a commencé seule sur scène, c’est au fil de temps que sa « troupe » s’est agrandie. Petit à petit de nouveaux spectacles se construisent et se produisent. C’est le cas de A la fraiche un spectacle créé en 2000, l’année de la création de la compagnie Tartine. Il est intéressant de citer aussi Rouge tomate et C’est très bien!.

En plus de ses nombreux spectacles Tartine se voit confier la direction artistique d’une nouvelle salle jeune public dans la ville de Schiltigheim, ville avec laquelle Tartine Reverdy est artiste associé

Théâtre d’objet et bricolage                                                                                                      Février 2020, Théâtre de la Renaissance                                                                                GS, CP, CE1

C’est quoi ma forêt ? Une cabane ? Un cerf ? Une paire de bottes ? Un « il était une fois » ? Une véritable leçon de choses théâtrale.

 Dans un fatras d’objets en bois et de fragments de forêt se tient Sylvestre. Sylvestre est un candide. C’est un inventeur qui veut bâtir un monde plus poétique, plus beau et plus fou que celui qui est au dehors. Vous entrez dans son domaine qu’il crée de ses propres mains. Sylvestre est un constructeur de poésie. Il dompte le bois, les mots, les figures et les matières, pour vous entraîner dans son univers surréaliste fait de bric et de broc.

Alors démarrez votre machine à écouter le vent dans les branches. Embarquez dans un spectacle sensible au langage singulier, celui de l’art brut et du plaisir de bricoler. Ici, on manipule avec délicatesse des éléments fragiles, vivants. La forêt est une source d’inspiration inépuisable, nous invitant à fabriquer, construire et déconstruire en permanence. En expérimentant la valeur des objets et de leur matière, l’artiste nous conduit avec humanisme vers le chemin de l’écologie et de la décroissance. Un hommage à la forêt, celle qu’on arpente, celle que l’on observe, celle qu’on fabrique, celle qu’on aime.

 https://www.youtube.com/watch?v=WZl_VByxtaI

 Texte, fabrication : Fred Parison                                                                                                                                               Mise en scène : Estelle Charles                                                                                                                                     Lumières : Phil Colin                                                                                                                                                               Avec Fred Parison : comédien, manipulation

Marionnettes                                                                                                                            Février 2020, Espace Tonkin                                                                                                GS, CP, CE, CM

 Pépé ne semble pas vieillir et n’est pas prêt de prendre sa retraite. Il parcourt donc sans relâche les villes de France avec la compagnie de Dr Troll pour continuer de conter ses histoires.

Le spectacle Pépé ce n’est pas que des marionnettes c’est aussi du théâtre intimiste enrobé de magie poétique. Baptiste Arnaud et Simon Tapin, marionnettistes et Tanguy Chausson et Louis Tandeau Comédiens nous entrainerons dans les souvenirs et la vie de Pépé.

Création de Baptiste Arnaud                                                                                                                                                    Julien Arnaud, Baptiste Arnaud : écriture                                                                                                                              Baptiste Arnaud et Simon Tapin : comédiens et manipulateurs                                                                                                    Tanguy Chausson et Louis Tandeau : comédiens                                                                                                                        Maëlle Le Gall et Mathieu Fernandez : réalisation et formation marionnette                                                                            Nelly Rouquette : illustrations                                                                                                                                               Laurent Couline : fabrication du visage de Pépé                                                                                                                        Gérard Faucon : voix de Pépé                                                                                                                                               Simon Tapin, Patrice Cazaux, Amenoussa : création musicale                                                                                                 Louis Tandeau, Rémi Clarisse : régie technique                                                                                                                   Simon Tapin Chargé de production

Cinéma et musique live                                                                                                      Mars 2020, Espace Tonkin                                                                                                        GS, CP, CE, CM

La Camerata du Rhône est un collectif de musiciens classiques jouant exclusivement des instruments à cordes. Ils vous proposent ici un voyage au cœur du voyage de Gulliver, le principe étant que le film de 1939 sera musicalement accompagné par la Camerata et des étudiants du CNSM. Cette vingtaine de musiciens illustreront le naufrage de Gulliver sur la plage de Lilliput.

Gulliver c’est l’histoire d’un homme arrivant dans un monde où tout le monde est minuscule, étant devenu un géant inconnu, des rixes démarrent alors et plusieurs querelles s’entremêles.

La Camerata : ensemble de musiciens                                                                                                                          CNSM : musiciens du Conservation National Supérieur de Musique de Lyon

 

Cirque musical                                                                                                                      Avril 2020, Espace Tonkin                                                                                                      GS, CP, CE, CM

Les songes d’Elisabeth est un spectacle qui parle d’une des choses les plus universelles, le rêve. Celui-ci est présenté par la compagnie, les petits détournements.

Ce spectacle de cirque musical et théâtral suit la logique du rêve qui nous ramène dans notre enfance, dans un monde absurde, merveilleux et décousu. Jessica Ros, Antoine Dagallier, Matthieu Soret nous invite dans leur monde, onirique ponctué d’histoires plus loufoque les unes que les autres.

Jessica Ros, Antoine Dagallier, Matthieu Soret A : artistes (circassien, musicien, technicien….)                                  Marie Ballet : mise en scène                                                                                                                                        Mathilde Brette : costume                                                                                                                                            Matthieu Soret : création lumière                                                                                                                                    Antoine Dagallier, Jessica Ros : création et recherche musicale

Ciné-spectacle                                                                                                              Novembre 2019, Théâtre croix-rousse                                                                                CP, CE, CM

Nous voilà en pleine crise économique, dans les années 70. Hansel et Gretel, magiciens à la retraite, habitent chez leur fils Jacob, dans une caravane à la lisière d’un terrain vague. Oubliés les succès télé d’antan ! Aujourd’hui c’est la disette. Jacob, au chômage depuis plus d’un an, se demande comment il va faire pour nourrir ses parents. Sur le bord d’un chemin, il rencontre Barbara, une femme étrange qui ne quitte jamais se lunettes de soleil. Ainsi commence cette histoire qui conduira le fils dans la foret voisine afin d’y semer ses parents. Cette fois Hansel et Gretel ne sont pas des enfants mais des personnes agées ! Heuresement pour eux, ils ont plus d’un tours dans leur sac.

https://vimeo.com/88237800

Scénario, réalisation, mise en scène et jeu : Samuel Hercule et Métilde Weyergans                                                        Musique, piano, mélodica : Timothée Jolly                                                                                                        Percussions, batterie, tubulum : Florie Perroud                                                                                                                    Lumieres : Johannes Charvolin                                                                                                                                     Son : Adrian’ Bourget

Danse                                                                                                                              Décembre 2019, Maison de la Danse                                                                                      CP, CE, CM

Pour son Pierre et Le Loup, Dominique Brun a imaginé une partition mouvante, une ronde symphonique qui métamorphose les souvenirs et les imaginaires.

Tout le monde connaît le conte musical de Pierre et le Loup. Pierre est un jeune garçon qui a trois amis, un chat, un canard et un oiseau. Mais le loup rôde. Dans la partition de Prokofiev, chaque personnage est incarné par un instrument de l’orchestre.

Dominique Brun reprend le même principe avec le mouvement. Cette chorégraphe-chercheuse creuse et réinvente les sources de la danse contemporaine. À partir de huit verbes d’action empruntés au vocabulaire de Rudolf Laban, elle invente une fable chorégraphique où ils deviennent un vocabulaire ludique et joyeux qui expérimente les principes fondamentaux de la danse contemporaine. À l’instar de la partition musicale, magistralement interprétée par les musiciens de l’Orchestre National de Lyon, l’esthétique joyeuse touche autant les plus jeunes que les adultes.

En ouverture de Pierre et le LoupLe Poids des Choses est une pièce qui s’interroge sur ce qu’est le mouvement et invite les publics à regarder la danse de plus près.

https://www.youtube.com/watch?v=pv3PDiBsS10

Le Poids des Choses : 5 danseurs, 17 musiciens                                                                                                  Dominique Brun : création chorégraphique, assistée de Sylvain Prunenec                                                                  David Christoffel : création musicale                                                                                                                                      Dominique Brun, David Christoffel : texte original avec la participation de  Marc Meyapin et Tess Vlassov – Peinture de la toile Odile Blanchard, Didier Martin

Pierre et le Loup                                                                                                                                                                    Dominique Brun : création chorégraphique, assistée de Sylvain Prunenec                                                              Sergueï Prokofiev : musique et texte original. Version française Renaud de Jouvenel                                                Chloé van Soeterstède : direction orchestre                                                                                                          Dominique Brun, David Christoffel mise en dialogue – avec la participation de Marc Meyapin et Tess Vlassov Odile Blanchard : scénographie                                                                                                                                               Yves Bernard : création lumière – Florence Bruchon : costumes

avec l’aimable autorisation des Éditions le Chant du MondeC   

Marionnettes                                                                                                                        Février 2020, Espace Tonkin                                                                                                    CP, CE, CM

Un spectacle plein de poésie, glissant sur une mer d’émotion.

Kumulonimbu est une fable marionnettique, comme isolée du temps. C’est à l’intérieur d’une boite que toute l’histoire se trouve, l’histoire d’une femme qui devait trouver des nuages. C’est l’histoire d’une amitié entre une petite fille et un nuage, qui parle de courage, d’injustice, des migrations…

Guillem Geronès, Marc Selles, Ingrid Codina vous invitent dans leur monde miniature pour s’évader 45 min de notre monde Grandeur nature.

Guillem Feixas Geronès : comédien, metteur en scène et scénographe                                                                        Marc Selles Argos : comédien

Jonglage et piano                                                                                                              Mars 2020, TNG                                                                                                                      CP, CE, CM

Référence incontournable, Pan-Pot ou modérément chantant est un somptueux ballet de balles qui a révolutionné le paysage du jonglage. Le Collectif Petit Travers vient nous livrer la puissance de ce spectacle virtuose.

Sous un feu d’artifice de balles qui dansent s’envolent les notes de Liszt, Mozart, Bach, Wagner et bien d’autres encore.

Dans une volonté d’explorer les liens intimes qui unissent composition musicale et écriture du jonglage, Pan-Pot ou modérément chantant s’empare du répertoire pour piano classique interprété en live. Dans ce spectacle d’une beauté singulière et surprenante, la profusion des balles fait écho à la sincérité des notes.

Les jongleurs du Collectif Petit Travers viennent bien sûr du cirque mais ils vont bien au-delà des « numéros » traditionnels en mettant en scène leur virtuosité dans une chorégraphie à la composition originale. Ici, c’est le rythme et la ligne qui dominent, en coïncidence totale avec les propositions du piano qui regarde le plateau en avant-scène. Les balles fusent, tout autant verticales qu’horizontales, dans une mécanique parfaite. Les protagonistes s’en donnent à cœur joie et on ne se lasse pas de lever les yeux vers le ciel de ces jongleurs-là.

 https://www.youtube.com/watch?v=TTbeg4mTuho

Julien Clément, Denis Fargeton, Nicolas Mathis : auteurs, jongleurs et comédiens                                                              Simon Carrot : auteur, regard extérieur                                                                                                                        Ursula Alvarez : pianiste interprète                                                                                                                        Musiques : Liszt, Beethoven, Grisey, Mozart, Ligeti, Kagel, Bach, Wagner, Dutilleux                                                            Arno Veyrat : création lumière                                                                                                                                    Philippe Cibille : crédit photographique

Théâtre et danse                                                                                                                    Mai 2020, Le Polaris                                                                                                                  CP, CE1

Ludique et fascinant,  Bestiaire végétal est semblable à un carnet de voyage signé du Colectivo Terron, qui déploie au fil de somptueux tableaux éphémères, un joyeux périple au cœur de la matière.

Jouer el monde, le re-jouer  sans cesse ….  Bestiaire végétal détourne, retourne et transforme le regard que l’on porte sur cette chose en apparence banale : la matière. Pourtant osiers, roseaux, branches, feuilles … portent en eux nos histoires et colportent nos avenirs. Avec cette nouvelle création, le Colectivo Terron explore et anime le matériau fibres végétales pour en partager les nombreux secrets. Chaque tableau, chaque scène du  Bestiaire végétal fait naître l’émerveillement, ravivant la mémoire d’un premier rapport aux choses de la nature, dont la magie opère sans illusion ni artifice. Entre jeux d’ombres et chorégraphies, entre narration et abstraction, sens et forme s’associent, révélant toute la potentialité expressive de la matière. Et tandis que des images fugaces et animaux passagers prennent vie à mesure des apparitions et disparitions… c’est le regard que l’on porte sur la matière qui semble en chaque instant se réinventer. Dans un monde où  tout se transforme sans cesse, ouvrons grand nos yeux ‘enfant et penchons-nous sur l’essence même de la nature … 

Bestiaire végétal nous rappelle combien les fibres portent en elles les récits des civilisations, ce dont nos histoires sont tissées, ce par quoi nous sommes, ensemble liés.

Nuria Alvarez Coll, Miguel Garcia : mise en scène                                                                                                        Nuria Alvarez Coll : scénographie                                                                                                                                Marie-Caroline Conin : création musicale                                                                                                            Emmanuelle Joubier : lumière                                                                                                                                      Audrey Vermont : costumes                                                                                                                                            Maud Destanne : décors

Théâtre contemporain                                                                                                              Décembre 2020, TNG                                                                                                          CE1

 A quoi œuvrent les abeilles dans l’obscurité de leur cité de cire ? Au fil d’un passionnant conte documentaire, Céline Schaeffer nous convie à la découverte d’une découverte d’une incroyable société volante.

Alors tendons l’oreille aux bourdonnements et écoutons les précieux secrets que La République des abeilles s’apprête à nous dévoiler.

Dans l’univers de Céline Schaeffer, l’espace est un monde en soi, à la fois matière et couleur, image et son, corps et voix, proche et lointain. Il se transforme, se reconfigure, se gonfle, se vide. Ici, le plateau qui respire à vue est « l’esprit de la ruche » : ce « super-organisme » où des milliers d’êtres sont au service d’une intelligence collective. Quel est le secret de l’abeille, considérée aujourd’hui comme une vigie capable de nous renseigner sur le monde, son état et peut-être aussi son organisation ?

Pour aborder cette question, la metteuse en scène, passionnée par l’art et la nature, a imaginé un conte documentaire, joué et dansé, magique et mystérieux. Une pièce qui joue avec les sensations des spectateurs pour mieux les accompagner dans la vie de cette ruche qui, de l’essaimage à la fondation d’une nouvelle colonie, fait revivre le cycle des saisons et réactive notre lien avec le petit toujours très grand.

Céline Schaeffer : texte et mise en scène
Avec Étienne Galharague, Marion Le Guével, Polina Panassenko
Agnès Sourdillon : voix
Élie Barthès, Céline Schaeffer, Lola Sergent : scénographie
Élie Barthès : vidéo
Julien Avril : dramaturgie et collaboration artistique
Peter Chase : musique
Lola Sergent : costumes
Jean-Pascal Pracht : lumière

 

Danse                                                                                                                                Janvier 2020, Maison de la danse                                                                                            CE, CM

Denis Plassard invente un jeu chorégraphique sur fond de délit et invite le spectateur à mener l’enquête pour démasquer le danseur/coupable !

Denis Plassard n’est pas seulement chorégraphe, il est aussi joueur.

La preuve avec cette nouvelle création où il transforme le Cluedo en un Cluedanse géant. Avec sa malice habituelle, il a élaboré sept propositions chorégraphiques — des reconstitutions d’une scène de délit — et invite le spectateur à s’amuser et scruter la danse dans le détail pour démasquer le coupable — le danseur qui refait la même chose entre toutes les scènes. Attention, il y a glissé des pièges ! Les indices et les pièces à conviction sont essentiellement fondés sur le mouvement.

Élaborées sous forme de courts métrages dansés, les scènes qu’il a imaginées se déroulent dans des ambiances très différentes. On retrouve dans ce défi artistique les préoccupations du chorégraphe — le jeu, la contrainte, l’humour, l’articulation entre écriture chorégraphique et récit, avec un nouveau pari : aiguiser le regard du spectateur. Ludique et loufoque. 

https://www.youtube.com/watch?v=dKZBlb_T89g

7 danseurs 

Denis Plassard : chorégraphie                                                                                                                                        Julie Lascoumes, Béatrice Vermande : costumes                                                                                                            Eric Dutrievoz : enregistrement et mastering                                                                                                            Dominique Ryo : création lumière

Marionnettes                                                                                                                          Janvier 2020, Espace Tonkin                                                                                                CP, CE, CM

Dans Choses et autres les marionnettes prennent vie sur les paroles de Jacques Prevert et Pierre Dodet, pour presque atteindre une taille humaine. La Cie Haut les mains joue entre le rêve et la réalité tout en faisant évoluer les marionnettes. Les poèmes de Prévert et les textes de Pierre Dodet se mêlent au son de la contrebasse qui accompagne ce spectacle.

Franck Stalder : mise en scène, création, réalisation des marionnettes et décors, manipulation, jeu
Florent Hermet : composition musicale, réalisation des décors, contrebasse
Pierre Dodet : écriture de textes, voix enregistrée

Théâtre   

Mai 2019, Théâtre croix-rousse

CE, CM

A dix ans et demi c’est le moment fatidique de rentrer en 6ieme. De quoi gamberger de terreur pendant toutes les vacances. Ou jouer à se faire peur ?

J’ai trop peur c’est l’été que passe un garçon à imaginer l’horreur que sera pour lui le passage en 6ieme, ce moment de tous les dangers où il faudra traverser la cour de récréation pour se faire bousculer par les 3ième et supporter quelles autres terribles épreuves ? David Lescot en fait un pur moment de théâtre en créant pour chacun des trois personnages qu’il met en scène, un langage spécifique. « Une façon de parler, dit-il, c’est une façon de penser ». Le garçon de 10 ans et demi pense à cent à l’heure, sa petite sœur de deux ans et demi dit n’importe quoi et Francis qui a 14 ans, use et abuse de formule et d’anglicisme parce que lui, il y est déjà passé.

La théâtralité débridée de ce spectacle ne s’arrête pas là, ce sont trois comédiennes et non des comédiens, qui interprète tous les rôles. A chaque représentation elles tirent au sort les rôles qu’elles vont jouer dans un dispositif scénique fait de trappe et de pièges où tout se fabrique à vue, du décors aux sons. L’entrée en 6ieme devient une rêverie sur les rites de passages, ou l’on peut transformer l’angoisse en jeu et exagérer pour se sentir plus fort. Un théâtre virtuose pour le plaisir de faire du théâtre qui parle à tous les publics, ceux qui sont passés par là (il y a plus ou moins longtemps) et ceux qui s’y prépare.

https://vimeo.com/266131190

Texte : David Lescot  @Acte-Sud-Papiers, coll. Heyoka Jeunesse                                                                                Mise scène : David Lescot                                                                                                                                            Avec : Suzanne Aubert, Camille Bernon, Charlotte Corman, Théodora Marcadé, Elise Marie, Caroline Menon-Bertheux, Camille Roy, Lyn Thibault et Marion Verstraeten  (en alternance)                                                                        Scénographie : François Gauthier – Lafaye                                                                                                                Lumière : Romain Thévenon                                                                                                                                      Assistanat à la mise en scène : Véronique Felenbok et Faustine Noguès

Pour les CE2, CM

Danse

Octobre 2019, Maison de la Danse

CE2, CM

 

 

Un parcours poético-numérique dans l’imaginaire de l’eau avec un spectacle, un livre pop-up en réalité augmentée et une expérience en réalité virtuelle.

 

Claire Bardainne et Adrien Mondot ont conquis le public chanceux qui a vu Acqua Alta – Noir d’encre la saison dernière.

Voilà que les deux acolytes reviennent avec la même proposition scénique, accompagnée du livre pop-up à lire en réalité augmentée à l’origine du projet et d’une expérience en réalité virtuelle qui prolonge l’immersion. Avec ces trois expériences qui entrent en résonance, ils mettent leur univers surréaliste au service d’une narration et racontent le récit d’une femme et d’un homme confrontés à la montée des eaux… imaginaire. Une eau d’encre qui va engloutir le personnage féminin et entraîner son homologue masculin à sa recherche dans un monde peuplé de monstres, de fantômes et d’esprits flottants. Un terrain de jeu onirique et graphique en noir et blanc qui convoque un “animisme numérique” profondément contemporain.

 

Claire Bardainne et Adrien Mondot : conception et direction artistique                                                                            Dimitri Hatton, Satchie Noro : chorégraphie et interprétation                                                                                          Adrien Mondot : conception informatique                                                                                                                      Olivier Mellano : musique originale                                                                                                                                    Jean-Sébastien Bach, Ludwig van Beethoven et Jon Brion : musiques additionnelles                                                          Rémi Engel : développement informatique                                                                                                                            Yan Godat : interprétation numérique et régie lumière                                                                                                    Régis Estreich : régie son                                                                                                                                                  Claire Bardainne : design et dessin                                                                                                                                Adrien Mondot : conception informatique                                                                                                                        Olivier Mellano : création sonore

 

https://www.youtube.com/watch?v=JwVQsS7BuTg 

 

Concert rencontre

Novembre 2019, Espace Tonkin

CE2, CM

 

 

 

Antoine et Samuelito forment un duo étonnant, s’appropriant une musique qui à priori ne leur appartient pas. Antoine est né à Saint-Cloud et Samuelito en Normandie, mais cela ne les empêche pas de jouer le jazz manouche et le flamenco comme des gitans de l’Est ou d’Andalousie.

Après leur rencontre au conservatoire de Paris, leurs univers : Classique, Flamenco, Samba et bien d’autres, se sont mélangés.

C’est un concert/découverte où alternent parties musicales et explication. A l’heure du numérique et des réseaux internet, que signifie la transmission orale d’une musique ? Pourquoi le flamenco, le manouche, la samba ne sont plus joués par les seuls gens des régions d’origine ?

 

Ciné-spectacle  

Novembre 2019, Théâtre croix-rousse

CE2, CM

Fin de l’été 1989. Au dernier étage de la plus grande tour du « royaume » (une cité HLM à l’orée d’un bois), Élisabeth élève seule sa belle-fille, Blanche, une belle adolescente de 15 ans au look gothique. Blanche a perdu sa mère quand elle était petite et son père est parti depuis des années pour travailler dans un cirque en URSS. Mais la vie à deux n’est pas si simple. Au fil des années, un mur c’est construit entre elles. Le spectacle reprend les éléments du célèbre conte en les intégrant à cette version en pleine guerre froide. A l’automne la chute du mur de Berlin coïncidera-t-elle avec le rapprochement de nos héroïnes.

https://vimeo.com/153362696

Scénario, réalisation, mise en scène et jeu : Samuel Hercule et Métilde Weyergans                                                Musique, piano, mélodica : Timothée Jolly                                                                                                            Percussions, batterie, tubulum : Florie Perroud                                                                                                      Lumieres : Johannes Charvolin                                                                                                                                      Son : Adrian’ Bourget

 

 

Théâtre

Décembre 2019, Espace Tonkin

CE2, CM

 

 

Aurore est la nouvelle création de La toute petite compagnie. Elle raconte l’histoire d’un jeune fille, nommée Aurore, ayant perdu son grand père. Ce spectacle illustre ses interrogations quant à la mort et son irréversibilité. C’est à travers leur jeu préféré, les échecs, qu’Aurore va comprendre la mort de son grand père.

La Toute Petite Compagnie, basée dans l’Ain, s’est constitué autour de musiciens spécialisés dans les spectacles Jeune Public. Son directeur artistique, Grégory Truchet, a dans sa mise en scène organisé la rencontre des marionnettes, du cirque et de la danse, le tout illustré par la musique de Jean-Philippe Nevers.

 

 

Grégory Truchet : mise en scène des POP UP, écriture, comédien, manipulateur
Jean-Philippe Nevers : compositions, musicien, manipulateur
Claire Jouët-Pastré et Constanza Becker : comédienne, scénographe, marionnettiste, manipulatrice
Laure Desplan : danseuse, manipulatrice et chorégraphe
Sébastien Davis : mise en scène et vidéo
Frédéric Masson, Julien Alenda : création lumières et régie son
Pauline Gauthier : costumes

 

 

 

 

 

Théâtre musical  

Décembre 2019, Théâtre croix-rousse

CE2, CM

Quand une martienne rêve d’un astronaute, son mari devient jaloux. Un conte musical pour découvrir l’autre et ses autres mondes.

« En ce mois de février 2030, il y avait tout juste vingt ans que Monsieur et Madame K vivaient au bord de la mère morte, dans la même maison qui avait vu vivre leurs ancêtre… Mais ils n’étaient plus heureux ». Ylla est une martienne un peu Madame Bovary, un peu Madame Butterfly, qui s’ennuie avec son martien de mari. Au fil de ses rêves elle entre en contact télépathique avec le premier astronaute s’approchant de la planète mars et se met à fredonner des chansons inconnues. Troublé, Monsieur K devient fou jaloux des rêves de sa femme.

Laurent Fréchuret adapte et met en scène cette chronique martienne de Ray Bradbury, entouré des percussions Claviers de Lyon et de deux comédiens. Le compositeur Moritz Eggert invente un univers sonore ou les marimbas, xylophones, vibraphones, scies musicales symbolisent une musique martienne qui dialogue avec les chansons et comptines terriennes bien familière pour le public, bien étrange pour les martiens.

Adultes et enfant de la planète terre sont invités à plonger dans un quotidien martien plein de poésie ou l’histoire d’Ylla devient un conte extraterrestre humaniste. Il s’agit ici de la découverte de l’inconnu, de l’étrange étranger, comme promesse d’une ouverture au monde.

D’après les Chroniques Martiennes de Ray Bradbury

Mise en scène : Laurent Fréchuret                                                                                                                                      Création musicale : Moritz Eggert                                                                                                                          Coordination musicale : Gilles Dumoulin

Avec : Claudine Charreyre et Mychel Lecoq et les percussions Claviers de Lyon : Sylvie Aubelle, Renaud Cholewa, Jeremy Dailet, Gilles Dumoullin

Scénographie : Laurent Fréchuret et Arnaud Perrat                                                                                                        Voix off Francois Chattot                                                                                                                                                  Création numérique interactive Scenocosme – Grégory Lasserre & Anaïs met den Ancxt                                              Assistance à la mise en scène : Sophie Jacquet                                                                                                        Création Lumière : Jean-Pierre Michel                                                                                                                        Création Costume : Colette Huchard                                                                                                                            Création maquillage : Francoise Chaumayrac                                                                                                                Régie générale et lumière : Arnaud Perrat   

 

Théâtre   

Janvier 2019, Théâtre croix-rousse

CE2, CM

 

 

Blanche-Neige et son prince sont chez eux. Blanche-Neige a beaucoup grandi et le prince a pris un coup de vieux. Allons voir…

A travers le regard humoristique de Marie Dilasser et du metteur en scène Michel Raskine, les enfants sont invités à jouer avec les archétypes, le patriarcat, le féminisme, m’environnement. « Il semblerait, dis le metteur en scène, que nous soyons entrés dans un monde aux allures de fin du monde, ou la nature dépérit t où la question du genre importe peu, mais ou le magique a le droit de cité ».

Leur Blanche-Neige est donc l’histoire du Prince. Celui que l’on attend plus. Blanche-Neige est joué par un jeune acteur longiligne et le Prince par une actrice de 40 ans son ainée. Ce décalage physique et « dégenré » ouvre la porte au comique. En outre ils disent des gros mots, tapent, divaguent et raconte leur vraie vie aux enfants. Parfois ils chantent. Parfois ils tricotent des bonnets pour leur cent-un nains qui portent des noms rigolos (à lire à voix haute) : Yétû, Mententû, kfétû, Oualdisné, Tétaklak, Dakodak, Poussokrim, Féyèch, Olémin, Pouléfritt, sans oublier lèchbott, le nain préferé !

 

Texte : Marie Dilasser @Les solitaires Intempestifs                                                                                                        Mise scène : Michel Raskine                                                                                                                                            Avec : Alexandre Bazan, Marief Guittier et Tibor Ockenfels                                                                                            Décors : Stéphanie Mathieu                                                                                                                                      Lumière : Julien Louisgrand                                                                                                                                                    Objets Mécaniques : Oliver Sion                                                                                                                              Collabortion artistque : Claire Danscoisne

 

 

 

 

Théâtre musical  

Avril 2019, Théâtre croix-rousse

CE2, CM

Pas toujours facile d’être un enfant prodige surtout quand les parents même sans le vouloir ne facilitent pas les choses.

A 10 ans, Simon est déjà un jeune prodige du piano. Son talent fait l’admiration de ses parents et de son professeur. Il est tellement doué qu’ils ont décidé de lui faire passer le prestigieux Concours National des pianistes de demain. Mais les parents de Simon se disputent. Pour que leur petit garçon ne les entende pas ils s’enferment dans la cuisine. Simon entend les éclats de voix sans comprendre vraiment les raisons de leurs querelles. Mais il a peur qu’ils finissent par se séparer. Leurs voix sont comme deux instruments désaccordés et dans la cuisine cela devient une véritable cacophonie. Alors il se met au piano pour exprimer ses angoisses et chasser les cauchemars. Convaincu que l’harmonie familiale dépend de sa réussite au concours, plus la date se rapproche, plus il est perturbé et plus la musique lui échappe. Mais rien bien-sûr ne se passera comme prévu.

Le trouble de l’enfant prend peu à peu une dimension onirique, même Jean-Sébastien Bach s’en mêle. La musique est tout le temps présente, que ce soit l’enfant qui répète où ses parents qui chantent, elle accompagne le récit dont elle fait intrinsèquement partie. Le texte de Marc Lainé, dont il assure aussi la mise en scène et la scénographie va droit au but mais avec tendresse et légèreté.

https://vimeo.com/300720893

 

Texte : Marc Lainé  @Actes-Sud-Papiers                                                                                                                             Mise scène et scénographie : Marc Lainé                                                                                                                           Musique : Francois Praud                                                                                                                                               Avec : Léopoldine Hummel, Francois Praud et Loïc Risser                                                                                           Costume : Marc Lainé et Marie-Cécile Viault                                                                                                             Lumière : Kévin Briard                                                                                                                                                         Son : Morgan Conan-Guez                                                                                                                                         Collabortion artistque : Tünde Deak

 

Théâtre

Avril 2020, TNG

CE2 CM

Pour sa première création tout public, Jonathan Capdevielle s’empare de Sans famille d’Hector Malot, vibrant classique de la littérature enfantine, et l’adapte en deux épisodes : un spectacle et une fiction radiophonique à écouter à la maison.

Pour sa première création à destination du jeune public, ce marionnettiste génial et fidèle compagnon de route de Gisèle Vienne s’est intéressé à la figure de ce sans famille, héros du roman éponyme de Hector Malot.

Ici, nous sommes spectateurs de parcours singulier de Rémi, un jeune artiste dont la passion pour le chant est née d’une rencontre avec Vitalis, véritable dandy roi de la SAPE (Société des Ambianceurs des Personnes Elégantes) et d’animaux savants. Nous suivons la route de cette drôle de troupe, à la rencontre de nombreux personnages masqués et costumés aux allures de poupées étranges. Dans son rapport direct et authentique aux épreuves de la vie, Rémi parcourt l’existence comme un terrain d’apprentissage et de réflexion sur la route de l’indépendance. Composé en deux épisodes, Rémi est également une fiction radiophonique que l’on emporte avec soi pour écouter à la maison.

Partie I (spectacle) : 
Jonathan Capdevielle : conception, adaptation et mise en scène
d’après Sans famille d’Hector Malot
Avec Dimitri Doré, Jonathan Drillet, Michèle Gurtner, Babacar M’Baye Fall
Arthur Bartlett Gillette : musique 
Vanessa Court : son
Yves Godin : lumières
Colombe Lauriot Prévost: costumes, 
Étienne Bideau Rey :conception et réalisation des masques
Jérôme Masson : régie générale

Partie II (fiction radiophonique) : 

Jonathan Capdevielle : direction artistique
Laure Egoroff : réalisation sonore

Djai : mixage
Elodie Fiat : bruitage, 
Mathieu Farnarier : chef opérateur du son, 
Alexandre Lenot :adaptation, 
Avec Jonathan Capdevielle, Dimitri Doré, Jonathan Drillet, Michèle Gurtner, Anne Steffens
Arthur Bartlett Gillette : musique
Etienne Bideau Rey : illustrateur du livret, 

Opéra  

Février 2020, Théâtre de la Renaissance

CE2

L’emblématique opéra Hänsel et Gretel, mélange de gourmandise, de morale et d’aventures cocasses, se transforme en Gretel et Hänsel pour des chanteurs-enfants. Cette fois, Gretel la futée mène l’action.

Une soeur et son frère partent en forêt cueillir des fraises. Ils sont surpris par la nuit et terrassés par le sommeil. Au réveil, une merveilleuse maison leur ouvre ses portes en sucre. C’est le repaire trompeur d’une sorcière qui déploie des trésors de gourmandise afin de séduire les enfants qu’elle envisage de manger rôtis. Prétextant une panne de four, Gretel trouve le moyen d’y précipiter la mauvaise fée…

Comme tous les contes, plusieurs lectures sont possibles. En inversant les préséances, le compositeur Sergio Menozzi et l’écrivain Henri-Alexis Baatsch offrent une nouvelle mouture. L’oeuvre en revient à ses origines, un divertissement familial. Le rutilant orchestre romantique devient sextuor ; la partition gagne en clarté, des mélodies transparaissent.

La mise en scène de Samuel Achache, Molière 2013 pour Le Crocodile trompeur – Didon et Énée, s’empare de cet univers enfantin et périlleux où s’expriment les angoisses et les rêves. La maison en pain d’épice, version Gretel, n’a pas fini d’étonner.

 

Opéra d’après Engelbert Humperdinck
Henri-Alexis Baatsch, Sergio Menozzi : adaptation française 
Karine Locatelli : direction musicale 
Samuel Achache : mise en scène 
Sarah le Picard Dramaturgie
Lisa Navarro: décors 
Pauline Kieffer : costumes
César Godefroy : lumières  

Avec l’Orchestre, la Maîtrise et les Solistes du Studio de l’Opéra de Lyon

Théâtre Thriller

Avril 2020, TNP

CE2, CM

C’est un petit matin froid. Dans le cimetière de Vérone, la police découvre les corps inanimés d’une jeune fille et d’un jeune homme, aussitôt identifiés comme ceux de Juliette Capulet et de Roméo Montague. La police ouvre une enquête pour démêler ce mystère. Quel rôle le Frère Laurent, principal témoin, a-t-il joué dans l’affaire ? À travers son interrogatoire, la police reconstitue le drame à rebours pour révéler ce qui a poussé Juliette et Roméo, à qui tout souriait pourtant, sur une pente dangereuse… La magie du coup de foudre et la puissance solaire du premier amour se fracassent contre la bêtise, la haine et la division : Roméo et Juliette sont les icônes d’une jeunesse brisée par la famille et la société, une jeunesse qui s’est brûlé les ailes dans sa fureur de vivre… Leur célèbre histoire se raconte ici sous la forme d’un thriller, pour faire palpiter les cœurs des petits et grands.

 

avec Clément CarabédianJérôme Quintard et Juliette Rizoud

écrit par Joséphine Chaffin
mise en scène Joséphine Chaffin et Juliette Rizoud

création lumières Mathilde Foltier-Gueydan
création costumes Adeline Isabel-Mignot
création sonore Cédric Chaumeron

Fermer le menu